www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
du comité départemental d'athlétisme de l'isère
Actualités
Les Minimes Isérois Aux Mondiaux d’Athlétisme à Paris
Commentez cette actualité
1 Septembre 2003 - Tao BOUKROUMA
Les Minimes Isérois Aux Mondiaux d’Athlétisme à Paris

 

L'émotion était à son comble. Les jeunes étaient impatients d'arriver au Stade de France pour assister à l'événement sportif de l'année : les championnats du Monde d'athlétisme à Paris. Il faut dire que le Comité de l'Isère n'a pas fait les choses à moitié. En effet, depuis quelques mois, les responsables ont mis en place une opération dans le cadre des "6000 Minimes". Chaque club sélectionné lors de la compétition du 25 mai lors d'un triathlon se verra attribuer 7 places  6 athlètes et un accompagnateur. C'est ainsi que près d'une quarantaine de jeunes (CSBJ, ALV, ASPTT, USSE, JSNE, CAM, EAR) sous la responsabilité de six bénévoles se sont retrouvés le vendredi 22 août pour effectuer le déplacement.

Après un long voyage en bus mais assez sympa et animé, nous avons atteint notre destination d’hébergement : l’Ecole Centrale de Chatenay Malabry. Après s’être installés et reçus les renseignements nécessaires sur le déroulement du séjour, les jeunes ont pu se restaurer avant de profiter d’une excursion improvisée : visite de Paris à la tombée de la nuit. C’est ainsi que nous avons pu appréciés : la Tour Eiffel illuminée, d’effectuer la descente de la plus belle avenue du monde Les Champs Elysée, de profiter des monuments historiques tels que : le Louvre, la Mairie de Paris, Les Invalides, la place de La Concorde etc…

Après une nuit bien courte, levée à 6H30, nous nous sommes attaqués à une très longue journée. Après le petit déjeuner et la distribution des repas froids, nous avons pris la direction de Paris où un bateau-mouche était réservé pour les délégations des jeunes minimes. Ainsi, ils ont pu redécouvrir Paris et ses monuments de jour et surtout avec des commentaires de guide touristique.

L’après-midi, nous étions déjà devant l’enceinte éblouissante du Stade de France : un joyau architectural. Des milliers et des milliers de spectateurs se sont fourrés dans les entrailles du stade. Plus de 50 000 spectateurs ont assistés comme nous à la cérémonie d’ouverture placé sous le signe de la Terre, les étoiles et le rapprochement des peuples. A la fin de l’après-midi, nous assistions déjà au duel Eunice BARBER- Carolina KLUFT à l’heptathlon,  à la lutte acharnée des hommes forts au lancer du poids, à la mise en jambes des patrons du demi-fonds : Hicham EL GUERROUJ et Mehdi BALA. La fin de la journée était comblée par une superbe course féminine sur 10 000 mètres qui a vu la victoire d’une Ethiopienne devant une Kenyane et une Chinoise. L’ambiance dans les gradins était festive : les applaudissements qui ne s’arrêtaient guère causant parfois des gênes aux sprinters, des holas lancés plusieurs fois.

Le lendemain,  les jeunes avaient le droit de choisir l’activité de leur matinée. C’est ainsi que quelques uns sont restés au centre d’hébergement pour se reposer, d’autres sont repartis sur Paris pour se promener alors que des accrocs n’ont pas hésiter de retourner au Stade de France dans l’espoir d’apercevoir leurs idoles. Ils ont eu de la chance car des billets pour la matinée leur ont été offertes au dernier moment et ils ont pu ainsi soutenir Eunice dans son duel avec Carolina.

Nous ne nous savions pas qu’on allait vivre un après-midi mémorable dans l’histoire de l’athlétisme. Tout commence avec le spectacle show de l’américain Drummond qui, après un deuxième faux départ, est disqualifié. Il empêcha même la course de se dérouler en s’allongeant sur la piste. Les jeunes spectateurs, excités par le spectacle « dérisoire », ont continués leur brouhaha qui empêcha par cinq fois le départ de « la course la plus longue du sprint ».

Le duel Eunice BARBER - Carolina KLUFT allait voir son dénouement avec la dernière épreuve : le 800 mètres. En dépit des encouragements, la Française n’a rien pu faire devant la nouvelle star suédoise qui bat six de ces sept records personnels et surtout dépasse les 7 000 points.

L’apothéose était atteinte avec le 10 000 mètres hommes : une course fabuleuse avec le trio éthiopien qui a mis le feu sur la piste et dans le Stade de France. Au bout de cette course : un nouveau record des championnats et surtout le sacre d’un jeune champion et le passage de témoin entre Gebresselassié et Bekele.

Les jeunes ont mis du temps pour retrouver leurs esprits et se coucher surtout que des liens d’amitiés ont déjà été tissés avec d’autres jeunes venus d’ailleurs.

Le lundi, de retour à Grenoble avec des souvenirs plein la tête et des émotions plein le cœur, les adieux étaient difficiles sur le parking mais tous avaient des projets pour ressembler aux champions rencontrés dans quelques années. Rendez-vous à la rentrée.

Pour accéder aux photos, cliquez ici

les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
14/09 >
16/07 >
15/05 >
20/03 >
08/02 >
30/01 >
15/12 >
07/12 >
31/10 >
18/10 >
04/07 >
01/06 >
05/04 >
22/03 >
13/03 >
28/02 >
15/02 >
06/02 >
16/12 >
06/12 >
EMPLOI
  La Ligue d'Athlétisme AuRA recrute : un(e) assistant(e) compétitions pour la rentrée 2018/2019.
Information CDCHS

Le Cross du Lac de Vénérieu - 3ème édition, prévu le dimanche 9 décembre 2018 est ANNULE.

Les Espaces








-------------------------


 








fanpage Metro-sports  http://www.facebook.com
/metrosports.fr

---------------------------
L'Excellent ouvrage de Robert RONGY : ''Un demi Siècle d'athlétisme en Dauphiné-Savoie 1948-2002''
est toujours en vente au Comité au prix de 20 €

'' Cet ouvrage est le fruit d'une passion : celle de l'athlétisme.''

Pour toute commande - contact : cdaisere@yahoo.fr
ou
au 04 76 24 31 37

--------------------------

Veuillez cliquez sur ce lien pour trouver les coordonnées des Clubs du Comité de l'Isère d'Athlétisme.